Énergies renouvelables

Vendredi 4 avril 2014 à Strasbourg : Lancement de la première chaire industrielle en géothermie profonde

Vendredi 4 avril 2014 à Strasbourg : Lancement de la première chaire industrielle en géothermie profonde

La nouvelle chaire industrielle mise en place à l’Université de Strasbourg et inaugurée le 4 avril 2014 est unique en son genre, tant dans sa thématique que par ses «porteurs» : EDF, le Groupe ÉS, l’Université de Strasbourg et le CNRS. Il s’agit de la première chaire industrielle dédiée à la géothermie profonde dans une université française ! Cette chaire dédiée à la géothermie profonde est plurielle. Elle est portée non pas par une seule personne physique mais par un collège à la fois académique et industriel : EDF, le Groupe ÉS, l’Université de Strasbourg et le CNRS. Elle vient illustrer et renforcer le partenariat industrie-académique engagé au travers du LabEx G-Eau-Thermie profonde initié en 2012, dans le cadre des Investissements d’Avenir, et porté par l’École et Observatoire des Sciences de la Terre (EOST).  Le bassin rhénan fait de l’Alsace un territoire d’exception pour la géothermie profonde.

Ainsi, la filière géothermique du bassin rhénan est la 1ère filière géothermique française reconnue sur les plans européen et international. Cependant, si la géothermie profonde présente un potentiel d’exploitation exceptionnel, son développement industriel se confronte à des défis techniques inédits, qui nécessitent des recherches approfondies et des connaissances scientifiques pour les analyser. Il semblait donc nécessaire aux différents acteurs clés du domaine de poursuivre les investissements humains, matériels et financiers pour soutenir dans la durée le développement industriel, la recherche fondamentale et la formation, ainsi que d’accroître le rayonnement de cette filière stratégique innovante.  Cette chaire est le reflet d’une dynamique multi-partenariale impliquant les acteurs clés de la géothermie profonde du bassin rhénan. Une des ambitions affichées est d’être un outil de valorisation et de développement de la filière française dans ce domaine.  

En résonance avec ses objectifs, la chaire répondra également à deux enjeux écologiques et économiques majeurs : - Favoriser le développement d’une énergie d’avenir, permanente et non polluante, disposant d’un potentiel d’applications exceptionnel, depuis la consommation courante des villes à celle des industries énergivores. - Mettre en place une filière professionnelle à haute qualification, associant les savoirs technique et scientifique des industriels et des chercheurs, créatrice d’emplois pérennes et non délocalisables.  La chaire permettra également la mise en place de formations continues dédiées à la géothermie, nécessaires pour appuyer l’essor de cette filière innovante. Ouvrant le champ de recherche à l’optimisation économique de l’exploitation du réservoir ou à l’étude du vieillissement des installations en surface, cette chaire industrielle de géothermie profonde s’enrichira de l’expertise d’autres partenaires dans les actions de recherche académique et industrielle.