Responsabilité sociale

ÉS et l’OHÉS pour un concert solidaire au bénéfice du Secours populaire du Bas-Rhin

ÉS et l’OHÉS pour un concert solidaire au bénéfice du Secours populaire du Bas-Rhin

Samedi 21 avril, l’Orchestre d’Harmonie d’Électricité de Strasbourg (OHÉS) a fait découvrir à un public nombreux des œuvres peu connues mettant notamment à l’honneur la clarinette de Roger Halm dans l’Intermezzo d’Alexander Tsfasman. La remise d’un plateau 6 850 €, abondé de 5 000 € par ÉS, soit 11 850 € au bénéfice du Secours populaire du Bas-Rhin a  clôturé cette soirée exceptionnelle.

Cette année, sous la houlette du chef d’orchestre Marc Schaefer, les 80 musiciens de l’OHÉS ont déroulé un programme mettant à l’honneur des œuvres peu connues comme la Burlesque de Salnikov ou l’Intermezzo pour clarinette et orchestre de Tsfasman.

 Si « Háry János » est une œuvre bien connue dans le milieu des orchestres symphoniques, elle est en revanche rarement jouée dans sa version pour orchestre d’harmonie.

La deuxième partie de la soirée a été entièrement consacrée aux trois œuvres du prochain concours auquel l’OHES a été sélectionné pour représenter la France, l’European Championship for Wind Orchestras qui aura lieu le 26 mai prochain à Bruxelles.

Temps fort de rencontre musicale avec son public, le concert annuel de l’OHÉS est également un temps de solidarité, permettant de soutenir une association locale grâce au plateau récolté.

Cette année, ÉS accompagne le Secours populaire du Bas-Rhin dans ses projets. Le Secours populaire intervient dans les domaines de l’aide alimentaire, vestimentaire, de l’accès et du maintien dans le logement, de l’accès aux soins, de l’insertion socioprofessionnelle, de l’accès à la culture et plus généralement de l’accès aux droits pour tous.

Dans le Bas-Rhin, l’engagement du Secours Populaire Français se traduit par une multitude d’activités : accès aux droits (aides administratives et juridiques, santé, éducation…), aides matérielles (alimentaires, vestimentaires, produits d’hygiène, etc.) et financières, accès aux vacances, à la culture, aux loisirs et aux sports.

Crédits photo : Martin Itty